Jeanne Besson, illustratrice

 
Aujourd’hui, direction Bruxelles ! Dans un appartement rempli de meubles usés et de plantes en tout genre, je rends visite à mon amie P, architecte à la ville, mais c’est la première fois que je rencontre son alter-ego autrement que par son compte instagram : Jeanne Besson, une incroyable illustratrice !
 
Voilà plusieurs mois que je surveille ses créations avec des étoiles plein les yeux. Il faut dire qu’elle a un talent fou pour créer d’adorables petits univers ! Son travail est à la fois enfantin, minimaliste, et particulièrement poétique.
 
Elle m’a donc fait confiance pour me laisser l’espionner avec mon appareil et être le premier portrait présenté ici. Je l’en remercie énormément !
 
Petit plus à noter : sur la page facebook I Followed the Birds il y a un petit concours et 4 gagnants pourront choisir une illustration de Jeanne ! Cela finit le 29 juillet alors rendez-vous sur la page !

=



Je vous laisse avec l’intéressée qui vous parlera mieux que moi de son travail :

 

 

TON HISTOIRE

 
Moi c’est Jeanne Besson, de mon pseudonyme. Mon vrai prénom tu ne le connaîtras pas.
 
Je suis architecte de métier et illustratrice par curiosité. Après avoir été diplômée je suis partie vivre et travailler à Lisbonne. Soleil, poisson grillés, pastels de nata et plages, dessinaient mon quotidien. Le pied. Après un an, et à regret, j’ai décidé de revenir dans la capitale belge.
 
Je remarque qu’aujourd’hui, la composition d’une image en architecture se rapproche de plus en plus de l’illustration. Nous essayons de nous émanciper des rendus de logiciel qui peuvent parfois être froids. Mon année lisboète m’a permise de développer cet aspect du métier, de me fasciner également.
 
Après un exode au soleil et un retour sous la grisaille belge difficile, Jeanne est née.
 
Jeanne est apparue suite à mon envie de créer ma bibliothèque de dessin pour composer mes propres images architecturales. Jusqu’alors, je ne faisais que piocher dans les travaux qui m’intéressaient et m’inspiraient.
 
A force de dessiner tous ces objets, j’ai eu envie de les mettre en scène, de composer des images, qui n’avaient pas forcément de lien avec l’architecture, que je trouvais encore plus riche.
 
 
 

 

TON TRAVAIL

 
Mon outil de prédilection est la gouache. Je travaille majoritairement avec les 4 mêmes couleurs que je décline avec du blanc pour créer des nuances et créer un univers candide et acidulé.
 
Je ne travaille pas en « one shot » mais en séries.
Avant de commencer un dessin, j’ai une idée précise de ce que je veux faire en matière d’ambiance, de sujet et de couleurs, de la composition générale également mais pas exactement de la forme des objets.
 
Pour l’Atelier de Joana par exemple ; Joana est une de mes amies portugaises, à l’occasion de son anniversaire j’ai voulu lui réaliser un dessin.
Elle est architecte mais a repris des études d’ébénisterie. Je souhaitais illustrer son atelier dans quelques années, avec des couleurs chaleureuses et des plantes partout à la portugaise dans une petite courée. Après un dessin très simple de cette ambiance, je commence à peindre.
Je dessine alors 20 pots de fleurs, 20 types de fleurs différentes, des tapis, des tables, chaises, des outils, etc. Une fois satisfaite des collections je les numérise.
De un, pour étoffer ma bibliothèque personnelle et ensuite pour commencer à composer le dessin. Une fois assemblé, souvent insatisfaite, je recommence alors quelques jours plus tard d’autres séries pour accorder les couleurs, les formes et la composition. Je peux m’y reprendre à plusieurs fois. Le dernier, Berbère, en est un parfait exemple ; je l’ai retravaillé 7 fois.
 
L’avantage de ce genre de méthode est que rien n’est figé. Je peux changer à l’infini les éléments de place, ajuster les couleurs, y ajouter ou retirer des objets.




TES INSPIRATIONS

 
Elles sont nombreuses mais celle qui a influencé ma démarche est Kate Pugsley. Sa manière de composer les dessins où chaque élément semble avoir été dessiné séparément. Ensuite, dans un tout autre style – que je ne maîtrise absolument pas – il y a Karolina Koryl ; j’adore son univers complètement barré et psychotique.
Avec les réseaux sociaux, il est de plus en plus facile de communiquer son travail et grâce à instagram notamment j’ai découvert d’autres nombreux artistes dont je suis le travail et que j’apprécie beaucoup ; les jumelles @livanddom, la bruxelloise pleine de douceur @pelphinedodot, @fauxtableaux, @alexpaulusart, @jimmyhay, et encore pleins d’autres !






 

TON CLIENT DE RÊVE

 
Par pudeur je ne partageais jusqu’à maintenant mon travail qu’uniquement sur instagram avec une petite communauté de 300 personnes. Cet été cela fera un an que j’ai commencé à peindre et les retours que j’ai eu mon donné envie de continuer et d’aller plus loin.
Ça faisait déjà un petit moment que je pensais ouvrir une boutique en ligne, j’ai fait un petit sondage sur l’appli et .. Me voilà !
 
J’espère, par mon travail, toucher un grand nombre d’univers et personnes différentes. Chaque personne qui a pris le temps de commenter, d’apprécier mon travail, me touche énormément. J’ai envie que cette petite boutique, la page facebook permettent d’agrandir cette famille !
 
 
 

 

TES CONSEILS POUR SE LANCER

 
Le métier d’indépendant n’est pas facile. On passe en général plus de temps à travailler qu’à gagner de l’argent. Il faut souvent attendre beaucoup de temps avant d’avoir une vraie « reconnaissance ». Les personnes qui ne bossent pas en tant qu’indépendant ont parfois du mal à imaginer, le temps, l’investissement personnel qu’implique ce statut. Mais quel plus beau souhait que de vivre de sa passion ? De se lever le matin et de ne pas devoir traîner les pieds pour aller taffer. Peindre, créer, est une activité dans laquelle je peux facilement m’évader des heures.
 
Si quelqu’un, trouve ce sentiment, ce quelque chose qui le rend vraiment heureux et qui le passionne alors je ne conseillerai qu’une chose ; ne jamais s’arrêter. Quoi qu’en dise les autres, quoi qu’en dise les gens.
 
 

 


 

 

RETROUVEZ JEANNE BESSON

 
Facebook : Jeanne Besson
Instagram : @jeanne_besson
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *